MOTOCROSS VINTAGE
Rechercher :
Les visites de notre site :
Nombre de visites totales : 424559
Nombre de visiteurs en ligne : 3
Dernière connexion : 24/04/2019 à 04:10:41

JUSTINE GEISLER

 

Justine

 

GEISLER

 

 

Discipline

 

PIT - BIKE

 

Aujourd'hui retour vers notre belle France, pour y rencontrer une très symphatique pilote de Pit Bike. La très charmante Justine Geisler, qui peut mettre en avant un impressionnant palmarès avec de nombreux titres, et la multi-championne de France a bien l'intention de l'amèliorer, dans les années qui viennent...

Bien sur les néophites en matière de Pit Bike pourraient toujours dire que c'est une catégorie pour des pilotes n'ayant pas le niveau pour rouler en Motocross MXF. Mais Justine s'en défend bien et c'est avec raison qu'elle nous affirme avec beaucoup de sincérité, que sa présence dans cette catégorie de "mini motos" est un vrai choix et non une issue de secours. Car notre Championne de Pit, aurait très bien pû ans aucun complexe se présenter sur un Championnat de France MXF en y faisant bien plus que de la figuration, tout comme en WMX ou elle aurait pu également se distinguer.

Le monde du Pit Bike est en pleine évolution, et les marques qui s'intéressent à ses petites motos sont de plus en plus nombreuses, et les épreuves commencent à connaître un véritable engouement avec un public qui commence à répondre de plus en plus présent pour ces course de Pit Bikes.

Nous somme aujourd'hui à l'aube de la saison 2017 et Vintage Motocross // Women and Motors souhaite vivement à Justine de connaitre durant cette saison tout le succès qu'elle mérite, couronné de très nombreux podiums.

Bien Amicalement,

Didier   (W&M)

 

Justine Geisler"Interview"

Je te remercie Justine de ta collaboration pour cette interview

"25 Questions pour une championne"

à laquelle tu as accepté de répondre avec beaucoup de sympathie pour les lecteurs de
   
  Motocross-Vintage//Des Femmes et des Moteurs !  
Ces quelques petits mots intéresseront beaucoup de passionnés de sports mécaniques au féminin, qui vont pouvoir mieux te connaître…! 

"Justine Geisler"

Interview en  25 Questions

-1) Tes 3 principaux traits de caractère ?

Ce n'est pas facile de parler de soi... Je dirais que je suis une fille gentille, parfois trop, mais aussi assez impatiente et obstinée.

-2) La personne de ton entourage dont tu acceptes volontiers les conseils?

J'accepte volontiers les conseils de mon compagnon avec qui je m'entraine la plupart du temps. J'accepte aussi ceux de mon entourage que ce soit mes parents, mon frère ou mes cousins.

-3) Parle nous de tes débuts en compétition ?

J'ai débuté la moto à l'âge de 5 ans sur un PW50 puis j'ai fait mes premières compétition en éducatif peu de temps après. J'ai continué jusqu'à l'age de 11 ans mais j'ai ensuite tout arrêté pendant presque 6 ans. Pendant ce temps, mes parents se sont davantage consacrés à mon frère et moi pour mes études. Vers 17 ans, j'ai eu envie de faire un peu d'enduro et de suivre les traces de ma mère qui en a fait plus jeune. J'en ai pratiqué durant 3 ans, un peu en dilettante. Je ne m'entrainais jamais, je participais juste à quelques courses pour le fun. Avec la fac, je n'avais pas trop le temps. Les choses ont pris plus d'ampleur avec le pitbike, une discipline que j'ai découvert grâce à mon frère. J'ai réellement commencé en 2007 et depuis je n'ai jamais arrêté.



-4) Peux-tu nous parler brièvement de ton sport et des raisons de ce choix ?

Il faut bien comprendre que je pratique le pitbike par choix et pas par dépit d'avoir fait "carrière" en motocross. C'est quelque chose qu'on entend souvent chez les crossman mais ce n'est pas du tout mon cas. J'adore vraiment cette discipline, l'ambiance qui y règne et le plaisir que je prend sur chaque épreuve est immense. Je ne sais pas expliquer pourquoi mais je me suis tout de suite sentie plus à l'aise sur une mini que sur une moto de cross. Le prix des motos et des pièces est plus accessible et j'ai la chance de compter sur pas mal de sponsors. Cela explique aussi pourquoi je pratique le pitbike en compétition depuis maintenant quasiment 10 ans. Cela dit j'ai toujours un 125 YZ dans le garage que je sors dès que j'ai un peu de temps.

-5) Comment te sens-tu le jour et la veille d’une course ?

Je suis quelqu'un d'assez stressée pour être honnête. Je me remet toujours en question face à mes adversaires et ce n'est pas toujours facile à vivre pour mon entourage. D'autant que j'ai souvent le statut de favorite et c'est une pression supplémentaire. Ça va quand même mieux en vieillissant. On voit les choses autrement. Mais j'arrive encore à perdre mes moyens le jour de grands événements et à passer complètement à côté sans parvenir à me libérer. On ne se refait pas...

-6) Qui serait le ou la pilote que tu choisirais si tu pouvais passer une journée avec lui ou elle maintenant?

Je serais assez curieuse de découvrir la façon de vivre et de s'entrainer de Tim Gajser qui a un peu atomisé la concurrence en MXGP cette année. Mais comme je reste fan de Chad Reed depuis la première heure, j'opterai plutôt pour le pilote Australien.

    Tim Gajser - Champion MX1 en 2015 et MXGP en 2016, un très grand pilote yes (avis que je partage volontiers avec Justine)

Chad Reed, encore un "monstre sacré" de l'histoire du Motocross Mondial yes

-7) De quoi es-tu la plus fière ?

Je ne sais pas si je peux parler de fierté mais le fait d'avoir toujours partagé ma passion avec ma famille est quelque chose qui me rend vraiment heureuse. Je me sens privilégiée d'avoir pu vivre autant de choses avec mes parents et mon frère. La moto nous a soudé et nous a créé un nombre de souvenirs incroyables. Ma vie n'aurait pas été la même sans la pratique de ce sport.

-8) Ton palmarès à ce jour ?

Je suis multiple championne de France. Je n'ai pas de chiffre exact car c'est un peu compliqué en Pitbike, entre les titres ayant été reconnus certaines années et d'autres plus officieux. On va dire que j'ai gagné presque toutes les épreuves du championnat de France et celles du Challenge Grand Ouest Pibtike depuis 2007 en catégorie Girls. J'ai également un titre que j'ai été chercher devant les garçons en 2013, sur le Challenge Grand Ouest. Concernant les épreuves à l'Internationale, j'ai décroché une 3ème place sur le MiniSX de Las Vegas en 2012.

-9) De quel événement conserves-tu le meilleur souvenir ?

Je garde un souvenir incroyable du Minimoto SX de Las Vegas. L'année où j'ai fait le podium est bien sûr la plus belle à mes yeux. Il faut imaginer une course de pitbike organisée au cœur de la ville, dans la salle de spectacle d'un casino, le lendemain de la finale du SX US. Quand on sait que la moto est un sport national là bas... C'était quelque chose d'assez magique et je suis heureuse d'avoir pu y participer trois années consécutives.

-10) Ton plus mauvais souvenir durant toutes ces années de compétitions ?

Sans hésiter, il s'agit du championnat d'Europe organisé en Italie en 2010. Après avoir dominé la 1ère manche, j'ai lourdement chuté dans le 1er tour de la seconde. Je me suis explosé le genou, ligaments, ménisque, cartilage... Non seulement ça m'a valu l'opération mais en plus je passe à côté du titre. C'est clairement mon pire souvenir.

-11) Quelle autre discipline aurait pu t’attirer dans le monde des sports mécaniques ?

Si je n'avais pas fait de moto, j'aurai adoré faire du rallye automobile. Avec mon frère, nous en avons parlé quelque fois. Ça aurait été chouette de faire ca ensemble. mais le budget nous a vite rappelé à l'ordre.

Le Rallye Automobile, un superbe sport...

-12) Dans quel autre sport aurais-tu aimé t'exprimer si tu en avais eu le choix ?

Quand je vois la vie des surfeuses pro, toujours aux quatre coins du Monde dans des endroits paradisiaques, je crois que j'aurais adoré faire partie de ce milieu. Mais j'ai beau avoir ma propre planche et enchaîner les sessions l'été, je suis définitivement plus à l'aise sur la terre ferme !

          Anastasia Ashley est une charmante surfeuse PRO,                 ci-dessous en pleine démonstration...

-13) Dans quel endroit extraordinaire aurais-tu rêvé de participer à une course de Motocross ?

J'ai eu la chance de rouler en Californie et sur le Minimoto SX de Las Vegas à plusieurs reprises, en motocross comme en pitbike. Or quand on fait de la moto, c'est souvent des US qu'on rêve. Du coup, je m'estime chanceuse et j’attends une opportunité pour remettre ça un de ces jours.



14) Quel est le l'endroit rêvé ou tu aimerais le plus partir en vacances ?

Il y a pas mal d'endroits que j’aimerais découvrir. Cuba, la Polynésie française et l'Amérique du Sud en font partie.

Superbe Cuba, lorsque vous y allé n'oublier pas d'y déguster une Langouste cuite sur feu de bois, sur la plage..

Sous le soleit de notre magnifique Polynésie Française

Superbe et Mythique Pérou, avec cette superbe cordillère des Andes qui le travarse du Sud au Nord.. 

-15) Quel est ton objectif sportif pour l’avenir ?

Je m'éclate à faire ce que j'aime presque tous les week-ends. Même si je suis consciente que je n'en vivrai jamais, j'espère pouvoir continuer à rouler encore quelques années. A vrai dire, je crois que je n'arrêterai jamais vraiment... Si je peux continuer à gagner des courses en parallèle, c'est tant mieux. Je m'entraine pour ça.

-16) Comment peux-tu nous résumer ta carrière à ce jour ?

J'ai commencé toute petite et amassé des tonnes de souvenirs avec mes parents et mon frère. J'ai connu des galères, des bons moments, des objectifs atteints mais aussi des blessures. J'ai commencé à prendre les choses vraiment "au sérieux" il y a quelques années seulement quand j'ai gouté au plaisir de remporter des courses. C'est un peu comme une drogue,quand on commence, on en veut toujours plus.
J'ai eu la chance de rouler sur l'événement Pitbike le plus prestigieux trois ans de suite aux Etats-Unis et d'avoir signé le podium. Sans prétention, j'ai gagné presque toutes les courses françaises sur lesquelles je me suis alignée... Voila comment je résumerai ma "carrière" jusqu'à aujourd'hui. Des années de bonheur.

-17) Si un jour un de tes enfants te dit "je veux faire des courses" ?

J'espère en avoir et j'espère pouvoir leur transmettre ma passion. Il arrivera un jour où je n'aurais plus envie de faire de la compét' mais après avoir écumé les circuits depuis toute petite, je ne me vois pas rester à la maison. Si je peux continuer à vivre tout ça à travers eux sans avoir à les forcer, ce ne sera que du plaisir.

-18) La victoire et le titre de tes rêves ?

J'aurais aimé remporter le Mini SX de Vegas mais aujourd'hui, il n'existe plus. C'est dommage. Si j'avais fait du motocross en m'investissant davantage, j'aurai également aimé pouvoir rouler en mondial et viser le meilleur résultat possible. A 29 ans, c'est un peu tard je crois... Mais je n'ai pas de regret.

-19) Quel est le comportement de la gente masculine envers toi, sur les circuits et en dehors ?

Il y a une sorte de bienveillance et de respect. Il y a quelques années, j'ai eu affaire à deux trois machos et ça m'est arrivé de me faire couper en deux parce qu'ils ne supportaient pas de me voir devant eux. Aujourd'hui, ça n'arrive plus et heureusement. Il y a plus de filles sur les circuits et elles roulent de mieux en mieux alors les garçons s'habituent à nous. Je crois même qu'ils apprécient de nous voir rouler avec eux.

-20) Peux-tu nous dire quel est le quotidien d’une pilote comme toi aujourd’hui ?

Mon quotidien s'articule autour de mon travail et de mes entrainements. Je ne roule pas au rythme d'une pilote pro car il faut bien que je travaille pour payer mes factures mais j'essaye de rouler au moins une fois par semaine l'hiver et deux à trois par semaine l'été. J'essaye aussi de bosser un peu ma condition physique. Ça passe par des séances de crossfit, de squash ou encore de course à pied.

-21) La chose la plus importante dans la vie, c’est quoi ?

Faire ce qu'on aime. Se battre pour y arriver et savoir profiter de l'instant présent.

-22) Quel est ton (ou ta) meilleur ami dans ce monde des courses de motocross ?

Mon meilleur ami, c'est Damien qui est aussi l'homme qui partage ma vie. On travaille ensemble, on s'entraine ensemble et jusqu'à cette année, on roulait dans la même catégorie. Du coup, on se bat l'un contre l'autre sur la piste. On en profite pour jouer la vaisselle aux chronos... Le pitbike m'a également permis de rencontrer Julie Grandin qui est comme une sœur pour moi, même si la distance et le fait qu'elle ait arrêté la compétition nous a un peu éloigné. Je suis également très amie avec Marion Grustan qui vit désormais tout près de chez moi et qui roule elle aussi en pitbike.

Damien le meilleur copain de Justine, et aussi son sympathique "Boyfriend"

-23) Ton modèle de pilote parmi toutes les disciplines de sports mécaniques, celui ou celle qui t’a fait le plus rêver ?

Il n'y a pas un pilote qui me fait rêver plus qu'un autre. J'ai un profond respect pour chacun d'entre eux, homme ou femme. Forcément, il y en a que je préfère. Parmi eux, on retrouve Chad Reed, Jason Anderson, Cooper Webb, Ashley Fiolek, Livia Lancelot...

Retour sur Chad Reed

Podium pour Jason Anderson, encore un "monument" du Motocross US.

Cooper Vebb, un homme à suivre dans les années qui viennent, et dès 2017 s'il se remet de sa chute de début de saison...

Il y a chez toutes ces personnes au moins une caractéristique que j'aime particulièrement. lls ont tous en commun une certaine force de caractère et un style de pilotage que j'aime, bien qu'ils soient également tous très différents.

Honneur aux Femmes du Motocross, vu par Justine.

 

Sa performance au regard de son handicap, peut nous laisser sans voix.

Séduisante, jolie et avec un énorme talent, Livia Lancelot notre Championne du Monde Française n'est plus à présenter... (Nous lui souhaitons une superbe saison 2017).

-24) Est-ce que le fait d'être une jolie femme t'a parfois aidée dans ton parcours ?

Je ne sais pas vraiment si je suis à mettre dans "le clan des jolies femmes". La seule chose que je peux affirmer c'est que je ne me suis jamais servi de mes éventuels atouts ou de mon charme pour obtenir quoi que ce soit. Mes sponsors, j'ai tous été les chercher par le biais de mes résultats et rien d'autre.

-25) Le mot de la fin ou le message de Justine Geisler, après cet agréable moment virtuel  passé en ta compagnie !!!

Merci à vous pour cette interview. Merci à l'ensemble des  gens qui me suivent depuis déjà de nombreuses années. Enfin merci à mes partenaires qui me permettent de faire ce que j'aime chaque week-end. UPOWER, Bucci, 2F-Two Friends, 6D Europe, Laskgear, EKS, Novik Gloves, LeBigUSA.com, Mini107, 242 graphics, Motul, France Equipement, Revaltec, Bageot Diffusion, Ride Compagnies, XL Mag objectif Landes et le SMC Sens.

Je te remercie chère Justine, d’avoir bien voulu te prêter au jeu des 25 Questions pour
Women and Motors
Je te souhaite de connaître beaucoup de superbes moments dans la pratique de ton sport de prédilection, et j'espère que les lecteurs de
Motocross-Vintage//Women and Motors
pourront maintenant apprécier tes performances de sportive de haut niveau, et je me joins à eux pour te souhaiter de parvenir au plus bel avenir sportif dont tu puisses rêver...

Bien amicalement,

Didier (W&M)

Nos partenaires
  • LIVIA LANCELOT
  • MANTAP
  • TM RACING FRANCE
  • MINERVA OIL
  • MONSTER GIRLS
  • TCB
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En Savoir + OK