MOTOCROSS VINTAGE
Rechercher :
Les visites de notre site :
Nombre de visites totales : 438764
Nombre de visiteurs en ligne : 5
Dernière connexion : 20/09/2019 à 05:15:51

SOVIETS STORY - LES CHAMPIONS RUSSES ET SOVIETIQUES

Cet article est écris parce que je suis un "fan" de ce beau pays qu'est la RUSSIE, et cela est certainement du au fait que mon épouse soit de nationalité RUSSE.

Je suis Breton, mais on peut considérer que mes deux autres patries après ma belle Bretagne sont l'Italie et la Russie !!!

Et le fait de voir un Russe "Evgeny Bobryshev" revenir au plus haut niveau dans le championnat du monde de Motocross en catégorie MX1, m'a certainement aidé à prendre la décision  de rédiger ce qui suit ....

MOTOCROSS

   SOVIETS ET RUSSIAN' STORY     

 

 

 

 

 

  "BACK TO THE USSR"

Pour écrire cet article, je me suis largement inspiré de l'excellent article paru dans la revue MOTO VERTE de Septembre 2012.

Article rédigé et signé par un spécialiste, en la personne de Pascal Audiquert.

En espérant qu'il ne m'en voudra pas trop, d'avoir rajouter un peu de texte à l'original !

La création de l'Auto-Moto Club de Russie en 1936 sera la première pierre de l'édifice, des courses sur prairies étant alors organisées avec départ en ligne ! 

Mais il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale pour que des circuits de motocross voient le jour, la naissance en 1960 d'une véritable Fédération :

 

(le central Automotoklub d'URSS, basé à Moscou)

dédiée à l'auto et à la moto, permettant au Motocross de se développer encore plus.

Des circuits plus typés sortent alors de terre, tandis que le nombre de participants augmente chaque année. Dans ce régime communiste, c'est alors l'état qui achète chaque année des motos pour les confier à ses moto-clubs. Ceux-ci sont chargés de former de jeunes pilotes, les meilleurs d'entre eux pouvant espérer faire carrière dans ce sport et connaître un sort un peu plus enviable que leurs compatriotes.

VICTOR ARBEKOV EN TÊTE

A partir de 1963, les crossmen Russes, bien sur encadrés de près par des militaires du régime communiste, commencent à sortir du Pays pour aller se frotter régulièrement aux étrangers (même si si en 1957, le moto-club de Laguépie fut le premier en France à inviter deux Pilotes de l'URSS, PILAEV et DEGINOV, à son célèbre Motocross International) lors de compétitions internationales et bien sur de Grand Prix.

Tous pilotent alors des Eso, des Jawas ou des CZ construites chez le voisin Tchèque, solidarité des Pays de l'Est aidant ! 

Peu après que les Russes soient apparus en Mondial, l'un d'eux se met en valeur et devient dès 1964 le premier pilote Russe à remporter un Grand Prix. Victor Arbekov impose sa CZ au Grand-Prix d'Allemagne de l'Est avant de décrocher l'année suivante le titre Mondial 250cc. C'est le premier d'une longue lignée de pilotes de haut niveau qui vont aufil des années, devenir de sérieux prétendants aux victoires et titres Mondiaux. Mais il faudra attendre les années 70 et le passage sur des KTM pour que le Cross Russe connaisse ses plus belles heures.        

L'URSS ayant attaqué la Tchécoslovaquie en 1968, pénétrant par la force dans Prague, les relations entre les deux pays s'enveniment et les CZ Tchèques vont bientôt laisser place aux KTM ! La fédération Russe et le constructeur Autrichien lient leurs destinées et le premiers tombent en 1973 grâce à Guennadiy Moissevv qui s'impose en Yougoslavie et Pavel Rulev qui gagne en Italie. Un an plus tard, le caporal Moissevv remporte le titre Mondial 250cc au terme d'une finale marquée par un mini-scandale. Arrivé Leader du championnat, Moissevv se rate ce jour là et son grand rival Tchèque Jaroslav Falta s'impose et fini par décrocher le titre mondial .

"Mais les délégués Russes qui avaient envoyé en seconde manche Popenko faire tomber Falta, portent réclamation et intriguent si=uffisamment auprès du Jury pour que ce dernier pénalise le Tchèque et fasse du même coup triompher sur tapis vert le Russe" !

 NB: Je pense que cette histoire possède deux versions différentes, suivant chacun des partis en cause dans cette stupide et triste embrouille, c'est pourquoi je me permet de souligner ces propos en parlant au conditionel de cet  évènement, n'ayant pas la certitude de sa stricte verité !!!        

TROIS  TITRES  POUR  MOISSEVV  

La saison 1975 est à oublier pour  G. Moïssevv, car le pilote Soviétique va se blesser à l'épaule, on le revoit lutter pour le titre l'année suivante. Mais Mikkola est trop fort et le Russe s'incline, avant de renouer avec la couronne en 1977. Le cross Soviétique qui se concentre sur la catégorie 250cc, est alors au Zénith, puisque Moïssevv et son dévoué équipier Vladimir Kavinov jouent les épouvantails en cumulant les victoires !

Promu Lieutenant-Colonel après ce second titre, et célébré en URSS comme une star au même titre que les cosmonautes, Moïssevv décrochera en 1978 son troisième et dernier titre Mondial. Subisant ensuite la loi du géant Suédois Hakan Carlqvist, les Russes rentreront d'autant plus dans le rang, car leurs supérieurs leur imposeraont bientôt de reprendre le guidon de CZ dépassées, politique oblige ! Paraoxalement le changement de régime politique sera ensuite fatal au cross Russe, les clun ne recevant d'aide du gouvernement et ne pouvant de ce fait former en masse et sortir quelques athlètes de haut niveau comme cela continuera de se faire en athlétisme notamment. Un championnar survivra mais ne comptera pas beaucoup de participants, la grande étendue du pays le plus vaste au monde compliquant encore la chose. Organisant régulièrement des Grand-Prix dans les années 60, 70 et 80, les Russes devront ensuite attendre 17 ans après le dernier Grand-Prix 250cc (en 1985 à Kichinev, victoire de Heinz Kinigadner) avant qu'un promoteur privé ne signe avec Dorna pour accueillir un Grand-Prix dans la banlieue de Moscou.

Ce coup d'essai n'aura pas de suite et il faudra attendre encore 10 ans pour que le Mondial revienne en Russie, une fois encore à l'initiative d'un promoteur privé désireux de promouvoir le complexe sportif qu'il est en train de créer à Sémigorje, à 400kms au Nord-Est de Moscou. Patron de la banque Investtadebank qui est également sponsor et parteniare du Team Officiel Honda. Cet homme d'affaires a donc créé au milieu de nulle part un circuit de motocross. Tracé dans une prairie plate et construit sous la direction de Greg Atkins et Justin Barclay, les responsables "piste" de Youthstream, le cicuit est donc artificiel et est appelé à accueillir pendant plusieurs années une manche de Motocross Mondial.

 

QUEL  AVENIR  POUR  LE

                MOTOCROSS  EN  RUSSIE ?             

Depuis maintenant  quelques années, on retrouve Evgeny Bobryshev et Alexandr Tonkov dans le top 10 Européen ou Mondial. Le motocross Russe serait-il en plein renouveau ?      NON comme le confirme Evgeny "La dernière fois que je suis allé disputer une épreuve du Championnat, il y avait peu de participants et le niveau des courses était moyen. Pour qu'un Russe puisse percer, il faut qu'il ait des moyens financiers pour rouler dans d'autres pays, mais avant cela il faut qu'il arrive à régler les dproblèmes administratifs. Pour venir en Russie, les démarches pour obtenir un visa sont compliquées, mais pour en sortir c'est encore pire" ! confie "Bobby" qui n'a trouvé de solution à ce problème que l'an passé. En ayant la chance de trouver un mécène qui l'a placé dans les Teams Européens (Vangani, Van Beers puis Cas) jusqu'à ce qu'il signe chez Honda, Bobryshev reste avec Tonkov un cas isolé. Ce dernier a en effet dû également touver un mécène pour décrocher des guidons dans des Teams (Suzuki Bodo, Honda Gariboldi) et faire ses preuves ! Courageux, travailleurs et durs au mal, Evgeny et Alexander doivent apprendre à gérer leur fougue pour se hisser sur les podiums et espérer décrocher un Titre Mondial. Conscients de la chance qui leur est offerte d'avoir un avenir plusbrillant que la plupart de leurs compatriotes, Tonkov et Bobryshev ont été accueillis comme des stars lors du dernier Grand-Prix de Russie. Leur avènement suivi de près dans les médias, pourrait bien déclancher des vocations au moment même ou quelques initiatives comme celle initiée par la région de Moscou tentent de relancer la discipline....!

 

LES VICTOIRES SOVIETIQUES ET

 

RUSSES  EN MOTOCROSS

 

4 TITRES MONDIAUX :

                                               

 

1965 : VICTOR ARBEKOV  

                         sur 250cc CZ                       

1974-1977-1978 : GUENNADIY MOÏSSEVV

        Sur 250 KTM

               Dernier Titre en 1978 pour le                                   Lieutenant-Colonel Guennadiy Moïssevv       

MOTOCROSS  DES  NATIONS

 2 VICTOIRES 

          * Vainqueurs en 1968 (à KICHINEV)

   avec Shinkarenko, Petushkov, Pogrebniak et Angers  

      *Vainqueurs en 1978 (à  GAILDORF)          

avec Moïssevv, Kavinov, Korneev et Khudiakov

  *3ème en 1973

  avec Mandritchenko, Botchkov, Effimov  et Popenko

       *3ème en 1974

  avec Moïssevv, Roulev, Popenko,et Khoudiakov

TROPHEE  DES  NATIONS

      1 VICTOIRE

  *Vainqueurs en 1979 (à VANTAS)

  avec Moïssevv, Kavinov, Korneev et Khoudiakov

 *2ème en 1979 (à DONINGTON PARK

     *2ème en 1976 (à WOHLEN)

  *3ème en 1972 (à GENK)

      *3ème en 1967 (à HOLICE)    

                       

VICTOIRES EN GRAND-PRIX

   39 SUCCES, ce qui place l'URSS au

10ème Rang Mondial 

   *Guennadiy Moïssevv : 14 GP en 250cc

        *Victor Arbekov : 10 GP - 9 en 250cc

         et 1 en 500c

      *Vladimir Kavinov : 8 GP en 250cc

    *Anatoly Ovchinnikov : 2 GP en 250cc

          *Gunnar Draugs : 1 GP en 500cc

             *Igor Grigoriev : 1 GP en 500cc

                   *Pavel Rulev : 1 GP en 250cc

 *Eugeniy Rybalchenko : 1 GP en 250cc

     *Evgeny Bobryshev : 1 Grand-Prix MX1 

Nos partenaires
  • LIVIA LANCELOT
  • MANTAP
  • TM RACING FRANCE
  • MINERVA OIL
  • MONSTER GIRLS
  • TCB
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En Savoir + OK